Nicolas Paillusseau

© Droit Réservé

Nicolas Paillusseau

Nicolas Paillusseau, 35 ans, travaille pour une grande agence de publicité parisienne.

De son rôle de jeune père, il exploite ses peurs pour livrer son tout premier roman.

Mes passions

Lire : je serais capable de m'enfermer des jours entiers au coin d'une cheminée l'hiver dans une maison reculée sur la pointe bretonne pour lire. Ecrire : ce n'est pas un scoop. A force d'avaler des romans on finit soi-même par régurgiter des pages...

Mon profil littéraire

Douglas Kennedy... qui sait si bien faire déraper le quotidien (A lire absolument : Cul de sac, son tout premier roman) et qui mêle à merveille humour et tension. Didier Van Cawelaert... pour la simplicité de son écriture ("Hors de moi" est un de mes romans préférés) Jean-Paul Dubois... pour l'intensité de son écriture ("Hommes entre eux" est à emporter dans vos prochaines vacances à la montagne) Franck Thilliez... pour son sens de la métaphore et ses phrases écorchées. Maxime Chattam... dont les mots se transforment aussitôt en image. Mais aussi Musso... j'ai particulièrement aimé Et Après. Anna Gavalda... pour la tendresse de ses personnages. Harlan Coben... "Ne le dis à Personne" est pour moi, en terme de rythme et de construction de l'intrigue, une vraie référence.

J'adore

J'aime la Bretagne, sauvage, écorchée, le vent qui fouette le visage, les grands espaces, les maisons en pierre, les feux de cheminée (on m'appelle aussi l'autiste du feu... il m'arrive de rester une heure devant un feu de cheminée sans rien dire).

Mon métier

Directeur Conseil en agence de communication, mon métier se résume en quelques mots : Communiquer, réfléchir, développer des stratégies à même de faire émerger des annonceurs. En un mot parler pour jamais ne rien dire.

Mes références

Je lis exclusivement des romans. J'apprécie particulièrement les styles courts et incisifs, très imagés et sans temps mort. Les histoires qui commencent dès la 1ère page...

Mes projets de livre

J'ai écrit il y a quelques années un roman mis provisoirement en stand by. Le thème était celui de la perte d'identité... je ne désespère pas de le reprendre un jour mais il faut du temps. Actuellement, je commence à écrire un second roman. Le pitch pourrait être le suivant... "Ce n'est pas parce que l'on est mort, que l'on n'est plus en vie...".

Sa page Facebook
La page de son roman

Ma chair à vif

Dans un style vif et sur un rythme palpitant l’auteur nous entraîne dans une histoire sombre, dans un...

lire la suite...