Jean-Philippe Vest

© Droit Réservé

Jean-Philippe Vest

Mes passions

L’écriture, d’abord et avant tout. Seulement cette passion en cache beaucoup d’autres en amont et suppose un nombre important de centres d’intérêt. L’écriture n’est donc pas pour moi une de mes passions, c’est ma définition, c’est moi.

Mon profil littéraire

D’abord amoureux de Balzac, je suis actuellement épris de Théophile Gautier. Je fonctionne par coups de cœur et quand j’aime un auteur, c’est pour tout lire de lui. J’ai aussi un petit pincement au cœur chaque fois que je pense à John Kennedy Toole et son merveilleux « La conjuration des imbéciles », à lire absolument. Il s’est donné la mort pour ce livre parce que personne ne voulait l’éditer. Sa maman s’est battue pour le faire publier et désormais c’est un best-seller, couronné par le prix Pulitzer.

J'adore

M’asseoir dans un parc où il y a beaucoup de monde, ou à la terrasse d’un café très fréquenté pour observer les gens. J’ai toujours un petit cahier et un stylo à portée de main et je prends des notes, sur tout et n’importe quoi. Je scrute le monde qui m’entoure et c’est ce qui donnera de la consistance à mes futurs personnages. Plus simplement, j’aime aussi un bon repas en famille ou une soirée Trivial Pursuit avec mes amis. J’adore me promener longuement au soleil, en ville, à la campagne ou sur une plage. Je trouve cela bien plus reposant et ressourçant que de rester chez soi. Enfin, même si mon signe zodiacal devrait me rapprocher de la terre, je ne peux pas vivre trop loin d’un point d’eau. J’ai besoin de voir et d’entendre une fontaine, une rivière, un lac ou une mer.

Mon métier

Je suis agent des ressources humaines pour le musée de La Poste à Paris. J’ai découvert les ressources humaines un peu par hasard et puis finalement cela fait presque cinq ans que je travaille dans ce domaine. Mais un jour, quand les gens me demanderont ce qu’est mon métier, je leur dirai : écrivain.

Mes références

Mon premier roman découle tout naturellement de mes études en Histoire de l’art, sans lesquelles je n’aurais même pas eu l’idée de l’écrire. Je veux, lorsque j’écris, outre le fait de raconter une histoire, apporter quelque chose au lecteur. Sur le plan intellectuel, d’abord, en me servant de ce que mes années universitaires ont pu m’apprendre. Au niveau spirituel ensuite, car je chemine aussi dans ce sens, plus par des découvertes personnelles qu’à travers l’aide de livres. Mais ce que j’apprends, dans ces deux dimensions, j’ai envie de le partager et ce sont mes personnages qui portent mes messages.

Mes projets de livre

D’abord la suite de mon premier roman. Je ne veux pas abandonner si facilement les personnages qui sont nés dans le « Musée des amours lointaines ». Ils ont encore beaucoup d’aventures à vivre. Des projets de livre, j’en ai des dizaines, très différents. J’ai aussi écrit une pièce de théâtre que je compte bien faire jouer. Dorment aussi chez moi des scénarios de films et de séries télévisées, car l’un de mes modèles reste quand même Aaron Spelling. D’accord, ce n’est pas un homme digne du Panthéon, mais à travers toutes les séries télévisées dont il a été le créateur et/ou le producteur, il a fait rêver des millions de téléspectateurs, dont moi. Si je ne pouvais faire que le tiers de ce que cet homme a accompli, si je ne pouvais toucher qu’une portion des cœurs qu’il a atteint, je serais déjà très heureux. J’écris aussi régulièrement des nouvelles que vous pouvez retrouver sur mon site Internet : http://pagesperso-orange.fr/jpvest/

Le musée des amours lointaines

Que feriez-vous si le visage de votre âme sœur apparaissait dans un tableau ? Quel est donc le secret de...

lire la suite...